Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par brunogarnier

Le Blog de Bruno Garnier
Le Blog de Bruno Garnier

Résumé de carrière

Bruno Garnier est professeur de sciences de l’éducation, chercheur au sein de l’UMR CNRS LISA 6240 à l’université de Corse. Diplômé d’études grecques (1987), docteur de l’université Paris IV (1996), il fut instituteur à Paris (1981) puis inspecteur de l’éducation nationale en Picardie (1992), avant d’entreprendre une carrière universitaire, d’abord comme Maître de Conférences de langue et littérature françaises à l’IUFM de Corse (1997). Il consacra une quinzaine de publications à l’histoire de la traduction. À l’UMR Éducation & politiques (université Lyon 2), il s’est intéressé à l’histoire des rhétoriques politiques et à l’égalité en éducation. Devenu professeur des universités (2010), il est l’auteur d’une cinquantaine de publications, cofondateur de l’Association Transdisciplinaire pour les Recherches Historiques sur l’Education, correspondant international du CRIFPE (Université de Montréal), et poursuit ses recherches en sciences de l’éducation. Membre du Conseil National des Universités depuis 2012, il est régulièrement associé aux comités d’experts du HCERES.

Summary of Professional Achievements

Bruno Garnier is an Educational Sciences Professor, member of the UMR CNRS LISA 6240, University of Corsica. Graduate in Greek studies (1987), he holds a PhD from Paris IV University, was a schoolteacher in Paris (1981), Inspector for the National Education in the Picardie region (1992) and University Lecturer in French Language and Literature at the IUFM of Corsica (1997). He published some fifteen works on Translation History. In the Education & Politics UMR (Lyon 2 University), he dedicated himself to History of Political Rhetoric and Equality in Education. University Professor since 2010, he is the author of some fifty publications, co-founder of the Transdisciplinary Association for Historical Research on Education, International correspondent of the CRIFPE (Montreal University) and is conducting further research in Educational Sciences. Since 2012, he has been a member of the Conseil National des Universités and frequently takes part in the HCERES Expert Committee.

Mes objets de recherche

Docteur de l’Université Paris-Sorbonne après avoir soutenu en 1996 une thèse de littérature générale et comparée sous la direction du Pr. Pierre Brunel (qui est membre de l’IUF et membre de l’Académie des sciences morales et politiques), j’ai été nommé maître de conférences de langue et littérature françaises à l’IUFM de Corse en 1997, puis directeur adjoint en charge de la recherche. Sans abandonner mes travaux de littérature, je me suis progressivement orienté vers les sciences de l’éducation. Cette mobilité thématique s’est effectuée dans le cadre de plusieurs projets de recherche que j’ai dirigés à l’IUFM de Corse en les adossant à l’UMR Éducation & Politiques (Université Lyon 2 et l’INRP). Mon détachement entre 2005 et 2009 dans cette unité m’a donné l’occasion d’approfondir ma réflexion sur les rhétoriques de l’égalité en éducation. À l’UMR Éducation & Politiques, j’ai dirigé une équipe de recherche sur les discours politiques en éducation et j’ai poursuivi cette réflexion après ma réintégration à l’Université de Corse, où j’ai soutenu une HDR de sciences de l’éducation en 2009. Qualifié par le CNU, je fus recruté par l’Université de Corse et chargé de diriger l’IUFM l’année de la réforme de la mastérisation. Depuis 2013, je suis directeur adjoint de l’UMR CNRS LISA qui regroupe un grand nombre de disciplines relevant des SHS.

Mon parcours de chercheur reste marqué par les méthodes de travail et la culture historique appliquée aux formes littéraires que j’ai acquises à la Sorbonne et plus particulièrement dans les séminaires auxquels j’ai activement participé sous la direction du Pr. Pierre Brunel, qui n’a cessé de suivre ma carrière et m’encourage à présenter ma candidature à l’IUF. Les préoccupations qui sont aujourd’hui les miennes à propos de la transmission des patrimoines culturels et à propos des conditions dans lesquelles l’école peut soutenir une culture commune compatible avec la diversité des identités humaines, sont les héritières de mes travaux antérieurs. Quand je travaillais au Centre de Recherche en Littérature Comparée fondé par Pierre Brunel, sur la traduction de la tragédie grecque à la Renaissance et sur le projet de construire une littérature nationale par l’imitation des œuvres de l’Antiquité ou des œuvres étrangères contemporaines, je recourais à l’histoire pour éclairer une question toujours vive qui est celle de la circulation des savoirs, des représentations et des idées dans le temps et dans l’espace. À la Renaissance, les grands mythes ont été réinventés pour donner une forme de continuité à la permanence de l’humanité au-delà des transformations considérables des temps et des mœurs. Cet objet n’a jamais cessé de m’intéresser.

My research Subjects

Doctor of the Paris-Sorbonne University after presenting in 1996 a thesis in general and compared literature under the supervision of Pr. Pierre Brunel (who is member of the IUF and member of the French Academy of Moral and Political Sciences), I was appointed as a University Lecturer in French Language and Literature at the IUFM of Corsica in 1997 and then Deputy Director in charge of research. Without giving up my works in literature, I gradually moved to Educational Sciences. This mobility across thematic areas took place through several research projects that I coordinated at the IUFM of Corsica with the support of the Education & Politics UMR (Lyon 2 University and the INPR). Between 2005 and 2009, I was seconded to that unit, which gave me the opportunity to deepen my reflection on Rhetoric of Equality in Education. In the Education & Politics UMR, I led a research team on Political Speeches in Education and continued reflecting on these topics after I reintegrated the University of Corsica where I qualified as an Educational Sciences Research Supervisor in 2009. After my CNU certification (National University Board: in France, the CNU must issue a certificate before a person may apply for a University Lecturer or Professor position), I was appointed by the University of Corsica to run the IUFM the year the Master Degree was reformed. Since 2013, I have been a Deputy Director of the UMR CNRS LISA that groups a wide range of disciplines within SHS.

My research journey is marked by the working methods and historical culture that apply to literary forms and that I acquired in the Sorbonne and most specifically during seminars supervised by Pr. Pierre Brunel and to which I actively participated. Since then, he has continued to follow my career and strongly supports my application to IUF. My current concerns about transfer of cultural heritage and the conditions under which school can support a common culture that is compatible with the diversity of human identities, stem from my previous works. When I was working in the Research Centre on Compared Literature founded by Pierre Brunel on Greek tragedy translations in the Renaissance and the project to build a national literature mimicking Antique works or Foreign contemporary writing, I resorted to history to enlighten the ongoing debated issue of knowledge, representation and idea dissemination in time and space. During the Renaissance, the great myths were reinvented to create some sort of continuity to the permanence of humanity, beyond the huge transformations of times and ways of life. This issue has never ceased to interest me.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article